À Propos
... DE RÉMi :

Né à Rouen en Normandie, j'ai étudié à Paris, puis je me suis établi à Genève.
J'ai découvert la méditation à travers le yoga à l'âge de 16 ans. Plus tard j'ai identifié qu'elle m'accompagnait déjà avant à travers mes longues contemplations d'enfance.
À 24 ans, j'ai fait ma formation et ma post-formation de professeur de yoga, 6 années. J'ai pu approfondir les théories et les pratiques de méditations.

Par la suite je me suis intéressé à l'approche de différentes cultures à travers le monde. Depuis la lecture méditative sur un texte sacré ou une poésie, jusqu'au zazen, la méditation assise japonaise silencieuse. J'ai considéré méditatif aussi bien la danse soufi, que la hutte de sudation ou le rituel au tabac nord américain. Chaque culture a trouvé ses approches pour se connecter à soi-même et à la nature.

Cette approche large de la méditation me permet de la transposer de mon mieux dans toutes mes activités, aussi simples soient-elles. Je pratique volontiers la marche et la danse méditatives, ainsi que le chant libre ou toute activité créatrice.
Depuis plus de 30 ans je savoure les bienfaits d'une pratique quotidienne.

Cela fait quelques années que j'anime avec bonheur des méditations en groupe.
Des pratiquant-es et des personnes désireuses de commencer la méditation m'ont exprimé leur besoin d'aide, d'outils, de supports.
Ma voix intérieure m'a fortement poussé à écrire et à diffuser ces méditations et ma relation à la vie.
Actuellement je suis motivé par la joie d'en voir fleurir les bienfaits dans l’existence de ceux qui m'entourent.

J'espère vivement que ce site contribue à soutenir et encourager d'autres personnes en chemin.

Les fruits de la méditations

Méditer c'est la vie ! Il n'y a pas de garantie de résultat. L'expérience vécue est chaque fois différente. Tout vient à point à qui cesse d'attendre.
L'invitation est de laisser la méditation se dérouler comme un fleuve, de l'accueillir au mieux,  y compris parfois avec l'agitation ou l'inconfort du moment.

Les fruits de la méditation se récoltent au fur et à mesure et c'est ce que j'expérimente depuis longtemps.

Si la méditation est prônée dans certains établissements de santé, en écoles, en entreprises, … c'est qu'elle a, entre autres, un effet thérapeutique anti-dépresseur et anti-stress.
Elle procure non seulement un bien-être et une détente, mais aussi un espace de ressourcement pour se retrouver.

Un des effets est le repos du système nerveux. Les ondes du cerveau se modifient pendant cet état modifié de conscience. Les pensées se calment généralement.
Il est dit qu'une demi-heure de méditation vaut une heure de sommeil.
Ce constat explique que certains écourtent facilement leur nuit pour méditer le soir et-ou le matin et ne s'en trouvent pas plus fatigué, bien au contraire.
Le soir la méditation aide à trouver un sommeil plus profond, plus réparateur.
Le matin elle aide à être plus calme, plus concentré, plus efficace et donc à moins se fatiguer.
C'est pour cela que certaines entreprises facilitent des cours de méditation pour leurs employés, afin qu'il y ait une meilleure ambiance de travail, plus de rentabilité, moins d'erreurs, moins d'absences, …
C'est aussi une clé de réussite pour les études, voire pour toutes les activités.

Un des bienfaits inattendu de la méditation est la suppression des corvées. Je peux méditer à l'avance sur des tâches ménagères, professionnelles, … et lorsque je les réalise être mieux présent, plus efficace, moins stressé, voire même avec plaisir ! Il est possible d'avoir une attitude méditative dans l'accomplissement des activités quotidiennes.

Plus calme, plus conscient de son corps, il est plus facile de connaître ses sensations, ses besoins et ainsi de mieux ajuster son alimentation, tant qualitativement que quantitativement.

La méditation permet d'observer ses réactions, celles des autres, et de regarder les situations en étant centré, sans être identifié avec ses émotions.
La méditation enseigne à être sensible, à accueillir non seulement la peur, la colère, la tristesse, la honte mais aussi la joie véritable.
Ces émotions sont vues comme des nuages dans le ciel.
Le vent de la méditation emporte les nuages, le ciel demeure inchangé.
Il n'y a pas de drame.
Même la souffrance n'est pas un drame.
Le bonheur vient de l'intérieur.

Alors les relations fleurissent car il y a plus de possibilité d'authenticité, d'empathie et de connexion. Il est possible de s'accueillir et d'accueillir l'autre tel quel.

Il est possible de sortir du « triangle des Bermudes » où chacun est tour à  tour victime, bourreau ou sauveur. Les acteurs s'identifient à un leur rôle et ne font plus la différence avec la comédie-dramatique qu'ils sont en train de jouer, souvent pour leur malheur.
Heureusement la méditation permet de prendre de l'altitude.
Le fait de se positionner en observateur permet de mieux apprécier la beauté de la vie et de ses cadeaux.

Beaucoup de méditations proposées ici vont vers la conscience de globalité, d'appartenance à un tout, de continuité avec les autres, la nature, la vie.
Les bienfaits s'en ressentent dans les relations amicales, sentimentales, professionnelles, … mais aussi à soi-même, son corps, à sa sensibilité, son intuition, vers une sérénité et un bonheur constant.
Progressivement la parenthèse méditative devient un état d'être continu.

« Je vois avec les yeux du cœur, j'y écoute sa voix, j'y trouve ma voie. »

Bienvenu-e dans cette aventure de vie.

Prendre le temps de vivre, de méditer pour être heureux !